top of page

Le coup de chaleur : comment réagir ?


Avec les températures élevées de l’été, il faut penser à nos compagnons.


Lorsqu’on décide de les prendre avec nous pour les vacances ou pour aller en promenade par exemple, il est très important d’apporter de l’eau et de penser également au revêtement du sol qui peut être brûlant (sable, goudron, carrelage...) et plus qu’inconfortable voire dangereux pour leurs coussinets.


Lorsque nous sommes en voiture, il n’est pas question de les laisser à l’intérieur le temps d’une course, aussi courte soit-elle, même si le véhicule est à l’ombre et même si les fenêtres sont ouvertes.


La température à l’intérieur du véhicule grimpe très vite et ce, de 10 degrés toutes les 10 minutes environ.


La température corporelle dite « normale » d’un chien est de 38,5° C.


On parle de coup de chaleur lorsque cette température dépasse les 38,5° C et cela peut intervenir plus ou moins rapidement en fonction des prédispositions génétiques, morphologiques, en fonction de la santé et de l’âge du chien.


Ce phénomène se traduit par une accumulation de chaleur dans l’organisme et une saturation des mécanismes de régulation ; le chien régule sa température en haletant mais aussi grâce aux glandes sudoripares se situant au niveau des coussinets plantaires ; autant dire une capacité de régulation limitée.


On parle souvent de chiens enfermés dans une voiture au soleil mais le coup de chaleur peut également intervenir suite à un exercice physique intense en plein soleil et de manière prolongée.

Certaines races dite « brachycéphales » (le Bouledogue français ou le Persan) sont désavantagées face à cette situation, tout comme les chiots, les animaux âgés ou présentant des troubles respiratoires.

Les signes du coup de chaleur


Les signes que l’on peut observer laissant penser qu’il s’agit d’un coup de chaleur sont :

- une augmentation de la fréquence respiratoire

- un halètement intense

- de la bave

- une diminution de vigilance

- puis un abattement.


L’animal peut être chaud au toucher (40°C - 45°C), présenter des muqueuses rouges vives et peut perdre connaissance.

>>> Il faut agir vite.


Que peut/doit-on faire ?


Après avoir placer le chien dans un endroit plus frais, à l’ombre par exemple, il faut refroidir le chien PROGRESSIVEMENT ; on commencera par mouiller le cou (centres de thermorégulation), les coussinets puis le reste du corps.


!!! NE PAS plonger le chien dans de l’eau glacée car cela aura l’effet inverse ; il va se créer une vasoconstriction périphérique qui empêche les vaisseaux sanguins d’évacuer la chaleur et la température corporelle va continuer d’augmenter.

On peut également mettre une couverture de survie, côté argenté dehors.


>>> Il faut bien sûr emmener le chien chez le vétérinaire le plus rapidement possible mais il est préférable de l’avoir rafraîchi dès les premiers signes d’hyperthermie pour éviter que cela s’aggrave le temps du transport et que cela soit fatal pour l’animal.


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page