top of page

Les différents modes de garde de chiens

Dernière mise à jour : 28 mai





Les grandes vacances approchent et nombreux d’entre vous ont déjà trouvé la solution de garde pour leur chien (pour ceux qui ne partent pas avec leur chien bien sûr !).


Certains cherchent encore et d’autres se demandent s’ils vont partir ou non avec leurs compagnons cet été, si cela va être possible et/ou autorisé, etc !


Les modes de garde sont variés mais il faut néanmoins s’y prendre à l’avance car ce sont des périodes très demandées.


Les différents modes de garde


Beaucoup d’entre vous ont l’habitude de faire garder leur chien et ont même leur pensionneur attitré et cela ne pose généralement pas trop de soucis !


Mais beaucoup de personnes découvrent ou vont découvrir cette nouvelle organisation qu’est de trouver quelqu’un pour garder leur chien adoré !

Soit parce qu’ils n’en ont jamais eu besoin auparavant car Médor venait avec eux ou la famille/les amis le gardaient, soit parce qu’ils n’avaient pas de chien à faire garder mais qu’ils viennent justement d’en adopter un !


Comme nous venons de le citer, le premier moyen de garde évident est de confier son chien à des membres de sa famille ou des amis.


Une autre solution qui existe depuis bien longtemps est la garde en chenil, qui est « un logement pour les chiens, composé d'un abri couvert et d'un espace clos en plein air » communément appelé des box.


Depuis ces dernières années, la place du chien a bien évolué aux seins des foyers et les professions autour du chien aussi.

Le moyen de garde que les personnes affectionnent particulièrement est la garde en pension familiale c’est-à-dire un moyen de garde se rapprochant le plus possible des habitudes de vie du chien au sein de son propre foyer.


Une autre possibilité est encore de faire appel à une personne qui rendra visite à votre chien ou chat directement chez vous.


Autant d’offres qui vous laissent relativement le choix, pourvu qu’il y ait encore de la place !


Choisir son mode de garde


La recommandation que je fais toujours est d’avoir un premier contact téléphonique et si cela semble vous convenir, ma seconde recommandation est de vous rendre sur place et de rencontrer la personne qui s’occupera de votre chien.


En effet, il est important d’avoir un bon ressenti et un bon relationnel avec cette personne et de voir que votre chien se sent bien à son contact. Après tout, vous allez lui confier votre compagnon et il faut que cela se fasse en toute confiance et que vous puissiez partir l’esprit libre et détendu que ce soit pour des vacances, pour le travail ou autre.


Ensuite, il faut faire une adaptation sur le lieu de garde avant tout première garde de plusieurs nuitées. Cela permettra à votre chien de s’approprier les lieux, les odeurs, le rythme de la pension, les personnes y travaillant, les autres animaux y habitant etc., afin qu’il soit à l’aise dès la première période de garde.

Tout professionnel vous proposera cette étape.


Néanmoins, chaque mode de garde présente son lot d’avantages et d’inconvénients.


Les avantages/inconvénients


Pour les reprendre dans l’ordre évoqué précédemment, nous allons commencer par la garde via des amis ou de la famille.

Cela représente un certain confort car nous connaissons bien ces personnes, votre chien aussi et il connaît généralement bien le lieu où il séjournera.

Mais avec ce mode de garde, vous n’êtes pas à l’abri d’une annulation de dernière minute (je l’entends très souvent malheureusement) sans solution possible.

Ce mode de garde est effectivement sans garantie puisqu’il ne s’agit pas d’un professionnel.


Pour ce qui concerne la garde en chenil, il faut bien entendu habituer le chien au préalable, comme nous l’avons vu précédemment. Lorsque vous avez réservé votre place, vous êtes garantis d’avoir un mode de garde (sauf cas extrême tel que faillite ou décès) et pour certains chiens, cela représente le mode de garde qui leur convient car ils ne peuvent pas être mis en collectivité avec des congénères pour diverses raisons ou ne se laissent pas approcher par des étrangers, ce qui exclut la garde en pension familiale ou les visites à domicile.


Généralement, l’alimentation est commune à tous les animaux dans un chenil, vous n’avez pas le choix des croquettes et vous ne pouvez pas amener votre propre nourriture.

Pour les chiens ayant des croquettes vétérinaires ou spécifiques dues à une maladie par exemple, ce ne sera pas forcément possible de maintenir leur régime alimentaire. De même pour les chiens nourris au BARF.


S’il n’y a pas de balades/promenades de proposé, il y a des parcs de détente clôturés qui permettent de sortir les chiens afin qu’ils se dégourdissent les pattes ! En tous cas, il faut s’en assurer !


Certains chiens ne supportent cependant pas ces séjours en chenil, il faut donc trouver un mode de garde qui leurs convient.

Il n’est pas rare de trouver maintenant des chenils moins « traditionnels » dans lesquels les chiens ont chacun leur petit chalet avec leur courette.


Passons à la garde en pension familiale, qui se passe généralement au sein du foyer du pensionneur.

Certains vont partager leur domicile avec les chiens en pension et d’autres vont avoir des pièces dédiées et aménagées pour les chiens en garde.

Il faut que votre chien soit sociable et à l’aise avec la vie en collectivité.


Lorsque vous faites appel à des professionnels, un contrat est généralement établi et quand votre place est réservée, vous ne craignez pas de vous retrouver sans garde au dernier moment.

Bien évidemment, cela a un coût.


Mais le gros avantage avec ce mode de garde, c’est que votre compagnon passe son séjour entouré de copains et dans un contexte familial, proche de son cadre habituel de vie.


Enfin, vous avez aussi la possibilité de demander à quelqu’un de rendre visite à votre chien chez vous.

On retrouve les avantages/inconvénients de faire appel à des particuliers ou à des professionnels.

Cette solution présente des avantages lorsque l’animal est âgé et/ou malade et qu’il est préférable pour son propre confort qu’il reste dans un lieu familier et sans risque d’être perturbé.

Cette solution est souvent privilégiée pour les chats.



En conclusion, plusieurs options s’offrent à vous concernant le mode de garde de votre animal.

Le tout est de bien cibler le(s)quel(s) correspond à votre chien et bien se renseigner sur les modalités d’accueil de chaque pensionneur (ce qui est compris dans le tarif, faut-il apporter la nourriture ou non, si les chiens non stérilisés sont acceptés, si les femelles en chaleurs sont acceptées, si les chiots sont acceptés, etc.)


Vous savez tout !


Laëtitia de Cani’Bonheur

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page