top of page

Laver son chien

C’est une question qui revient souvent ; faut-il laver son chien et si oui, à quelle fréquence ?


Bien entendu, il n’y a pas d’obligation (quoique… nous le verrons pas la suite !)


Mais suivant le besoin, la question peut quand même sérieusement se poser, notamment lorsqu’on a un chien de moyen, grand, voire très grand gabarit ! Et d’autant plus, lorsqu’on habite en appartement par exemple ou encore que notre douche ne peut pas accueillir notre animal.


Les différentes possibilités pour laver son chien


La plus évidente, nous l’avons évoqué, est de laver son chien dans sa propre douche ou baignoire.

Pour certains d’entre vous, cela ne va pas poser problème ; la douche est assez grande, je n’ai pas besoin de porter mon chien ou je peux le porter sans difficulté.


Il faut aussi penser à l’après douche, lorsque le chien en sort et s’ébroue !! cela peut gêner certaines personnes quant à la propreté de leur intérieur.


De même, le chien est généralement un peu excité, s’agite, court et a cette fâcheuse tendance à se frotter le museau au sol et se rouler par terre ! Ceci est tout a fait normal, le chien ayant un odorat très développé et des muqueuses de fait délicates, le produit utilisé pour le laver va être très désagréable pour lui, c’est pourquoi il va avoir cette attitude et va chercher à tout prix à retrouver une odeur plus naturelle !

D’ailleurs, pour celles et ceux qui ont un jardin, ne sortez pas votre chien immédiatement après la douche, sans quoi vous risquez à coup sûr de le retrouver les quatre fers en l’air se roulant dans la terre ! Et on adore !! Ou alors sous surveillance !


Une autre possibilité est d’emmener son chien chez le toiletteur. Vous pouvez ne demander qu’un bain et séchage (ou pas!) sans nécessairement couper, épiler les poils, en fonction de la sensibilité de votre chien.


Il existe peut être dans votre commune ou une commune proche de la vôtre, un toiletteur ambulant doté d’un bac pour laver votre chien (il y a cependant des limites de taille, se renseigner avant).


Vous pouvez aussi toiletter votre chien dans des espaces libre-service dédiés que l’on retrouve généralement dans les animaleries (Jardiland, Truffaut, Leclerc…).

Vous disposez d’un grand bac avec une rampe d’accès antidérapante et le nécessaire pour attacher votre chien afin qu’il n’y ait pas d’accident. Vous pouvez également le sécher.


Néanmoins les différentes possibilités de laver son chien présentent certains avantages et certains inconvénients.


Avantages/inconvénients


Laver son chien à la maison sera probablement le moyen le moins coûteux comparé à un toiletteur ou à un accès libre-service.

De même, vous avez le choix des produits utilisés.


En revanche, chez un toiletteur ou en accès libre-service, les installations sont étudiées et pensées pour accueillir votre animal sans que vous n’ayez besoin de le porter par exemple.

Mais lorsqu’il est un peu pressant de laver son chien, nous ne sommes pas sûrs de la disponibilité immédiate et il faut se déplacer...


La fréquence de toilettage


Il n’est pas recommandé de laver son chien trop souvent.

Oui d’accord, mais qu’entend on par « trop souvent » !


En effet, il faut respecter l’équilibre du pH de la peau de votre animal, c’est-à-dire ne pas exagérer sur la fréquence de toilettage au risque de rendre la peau vulnérable et d’affaiblir sa protection face à problèmes dermiques. Cela risque également de provoquer des irritations inutiles, des démangeaisons, des desquamations voire une alopécie (perte de poils) causées par l’utilisation fréquentes de shampoings qui assécheront la peau.

Il faut au minimum respecter 1 mois entre chaque bain et plus le temps entre chaque lavage est long, mieux c’est, vous l’aurez compris !


1 à 2 fois par an serait grandement suffisant mais il arrive qu’au détour d’une balade votre chien se roule dans des excréments d’animaux sauvages ou encore des restes de poissons en bord de mer et il vous est impossible de ne pas lui donner un bon bain !

Dans ces cas-là, il s’avère que la fréquence des lavages est quelque peu conditionnée par l’état de votre chien et sa nature !


Les produits nettoyants pour chien


Soucieux du bien-être de notre animal, beaucoup d’entre nous sommes attentifs à la qualité des produits que nous employons pour leur toilette notamment.


Il existe des produits soi-disant naturels ou bio, comme pour les humains, mais restez toutefois vigilants sur la liste des composants qui laisse très souvent à désirer quant à la nocivité de certaines substances.

Vous pouvez tenter de faire un « Yuka », parfois le produit est référencé même si l’application ne prend pas en compte les produits pour animaux.


Il faut éviter tout ce qui est à base d’huiles essentielles telles que limonène, linalol, geraniol et autres, qui sont des allergènes connus et réglementés en Europe.


Restez également très vigilants sur les recettes naturelles que l’on trouve sur le net pour laver son chien. Elles peuvent ne pas respecter le pH naturel de la peau de votre animal et on y retrouve d’ailleurs souvent des huiles essentielles.


N’utilisez surtout pas de shampoing pour humain ou de savon ! Ceux-ci seraient trop acides pour votre compagnon. Pour en revenir au pH de la peau, celui du chien se situe entre 7,4 et 8,5 tandis que l’humain est autour de 4,5 à 5,9.


Il faudra bien entendu choisir le produit nettoyant adéquat, c’est-à-dire en fonction du pelage de votre animal, de son âge, et s’il a des problèmes cutanés, ce sera au vétérinaire de vous prescrire le shampoing adapté et sa fréquence.


Peut-on laver un chiot ?


Si l’on peut attendre avant de donner son premier bain à un chiot, il est préférable d’attendre qu’il ait trois mois.

Dans le cas où l’on doive le laver avant et si cela est suffisant, on peut utiliser des serviettes humides pour ne pas le mouiller complètement.


Quelques précautions sont à prendre notamment la température de l’eau qui doit être tiède, on peut placer au fond de la baignoire ou de la douche un tapis antidérapant ou une serviette pour ne pas qu’il glisse et se fasse mal, et surtout bien le sécher après !


Faites également en sorte que cette première expérience soit agréable afin d’habituer votre chiot à vous faire confiance et que les futurs bains soient vécus de façon positive.


Vous savez tout !


Laëtitia de Cani’Bonheur

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Bình luận


bottom of page